FR

5 raisons de partir au Panama en famille

  • Jouer au Robinson à Contadora. A 1h45 de ferry ou 18 minutes d’avion de la capitale, l’ile de Contadora est paradisiaque. Quel bonheur de taquiner les baleines et les dauphins, se promener en voiturette de golf, farnienter sur le sable blanc, cueillir les mangues du jardin et faire du paddle sur une eau émeraude.
  • Découvrir Panama City. Garçons ou filles, les kids adorent regarder les bateaux XXL traverser le Canal. On passe une matinée à l’écluse de Microflores où tout est super bien fait : musées, films puis gradins pour voir passer les Panamax. Puis, on file se promener dans le Casco Viejo , le vieux quartier de Panama City, et passer une nuit dans le très design American Trade Hotel.
  • Vivre dans la jungle. On booke une ou deux nuits à Gamboa,  au milieu de la foret tropicale  (mais à 30 minutes du centre de Panama City). Dans ce grand complexe un peu délabré, on a l’impression d’être dans Jurassic Parc. Après un smoothies face à la brume et à un paysage irréel, on part en excursion sur le Canal en petit bateau à moteur, on donne à manger aux capucins, on regarde les capibaras se promener dans le jardin, on cajole les paresseux ou l’on booke un aller-retour dans le tramway qui survole la canopée.
  • Apprendre à faire du surf à Playa Venao sur une plage XXL. On pose ses valises à El Sitio. Au programme pour les kids : pancakes à la banane, yoga, promenades à cheval et soirée movies les pieds dans le sable. Le must ? Prendre son 4×4 pour partir déjeuner dans l’un des spots que j’ai le plus aimé au monde : El Panga , un restaurant de la ferme a l’assiette, au milieu de rien.
  • Trekker dans les montagnes. Dans la Vallée de Anton, à quelques kilomètres au nord de Panama City, on se baigne dans des sources naturelles, on cherche les arbres carrés (et oui!), on fait nos emplettes au marché artisanal, on plonge dans des cascades et l’on part à l’assaut des collines et des vallées. Pour dormir on booke une chambre au Mandarinos !
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'une *