5 régions françaises à parcourir pour la Toussaint

Pour vos prochaines escapades Made in France, My Travel Dreams vous donne 5 idées de régions sauvages auxquelles on ne pense pas forcément, et qui feront le bonheur de petits et grands aventuriers.

  1. Une bouffée d’air pur en Camargue

On enfile ses bottes de gardians pour partir à la découverte de cette région

(encore) à l’abri des touristes et pourtant un des Grands Sites de France. Après un premier stop dans la sublime ville historique d’Arles, et quelques nuits aux Cabanettes au milieu des marais, direction la plage de Piémanson ou la Réserve naturelle des Marais du Vigueirat pour une balade d’un heure avec les kids, qui seront émerveillés devant les flamants roses, taureaux et chevaux sauvages à la crin blanc. Une belle entrée en matière dans ces affûts en bois, où vous pourrez observer les cigognes, les hérons et autres oiseaux de cette région si vaste. On enfourche un vélo ensuite direction les plages (phare de la Gacholle, plage de Beauduc) isolées et à perte de vue, pour un pique-nique en famille. 

Précédent
Suivant

A Salin de Giraud vers les marais salants, selon l’heure de passage et de la lumière, l’eau peut apparaître rose ! En parcourant la Camargue d’Est en Ouest, on arrive ensuite au parc ornithologique de Pont du Gau et aux Aigues-Mortes, une ville fortifiée et entièrement piétonne, qui vaut le détour. La région regorge d’activités en plein air mais notre préférée reste la visite d’une manade camarguaise, accueillis par les gardians qui vous expliquent leur passion et la tradition de leur métier d’éleveurs de chevaux et taureaux. 

Comment y aller : en train ou en voiture à partir d’Arles 

Combien de temps y rester pour profiter : un week-end à une semaine

Où s’informer sur les activités : www.camargue.fr

2. La Haute Corse ou la vie sauvage

Précédent
Suivant

C’est le plus sauvage et indomptable des coins de Corse ! Loin de la frénésie du Sud, ce paradis perdu des randonneurs (départs du GR20) et touristes en manque d’authenticité offre aux amoureux de la nature et du calme, une parenthèse de beauté. Une fois arrivés à Bastia, traversez la route des vins de Patrimonio et les villages du désert des Agriates, perchés en haut des montagnes. Arrêtez-vous à l’église de Santo Pietro di Tenda ou Murato et papotez avec les vieux du village, qui chanteront une guitare à la main, autour d’une saucisse et d’un muscat. Des paysages de cartes postales, la mer au loin, perdus dans le maquis et sans 4G. Passez en famille un jour à Saint-Florent pour voir la Citadelle et prenez la navette (le sentier à pied pour les courageux ou un 4X4) jusqu’aux plages du Lotu ou de Saleccia, qui n’ont rien à envier des bancs de sables de l’Océan Indien.

La mer y est translucide, des vaches s’y promènent et on ramasse des yeux de Sainte-Lucie, véritables porte-bonheur des petits corses. Prévoyez deux jours de plus pour longer le Cap Corse et offrez-vous une nuit au Palazzu Nicrosi. De Nonza et ses plages de sable noir à Centuri (où plus de langoustes vivent que d’habitants) vous penserez sur la route (qui tourne ! Préparez pour les kids) à tout plaquer pour vous y installer.  

Comment y aller : en avion, depuis les aéroports du continent vers Bastia Poretta ou en bâteau depuis les ports maritimes de Toulon, Nice ou Marseille. 

Combien de temps y rester pour profiter : au moins une semaine 

Où s’informer sur les activités : www.bastia-tourisme.com

3. Les châteaux de la Loire à vélos

On enfourche vélos et porte-bébés pour faire un tour, à son rythme des Châteaux

de La Loire. Des chemins, pistes et petits sentiers sur 400 km ont été balisés pour les amoureux de l’Histoire de France, prêts à en prendre plein les yeux devant la grandeur du château de Chambord, les meubles par milliers de Cheverny, les escaliers en colimaçon de Blois … la liste est longue, 22 bordent la Loire !  Ils imagineront que des rois et reines de France ont traversé avant eux les parcs grandioses et les potagers gourmands. Des guides accueilleront les kids avec humour et des histoires plein la tête avant de les préparer au plus grand jeu de piste de leur vie. Près des châteaux, vous aimerez aussi les nombreux domaines viticoles (et leurs dégustations),

Précédent
Suivant

marcher à travers les petits villages ligériens et découvrir les paysages de la Sologne, encore méconnue et pourtant si belle. En vacances, la vie de château a du bon ! 

Comment y aller : Commencer la route des châteaux par Blois, entre Orléans et Tours (A6a puis A10 en voiture). 

Combien de temps y rester pour profiter : un week-end ou une semaine 

Où s’informer sur les activités : www.loiretourisme.com

4. Voir la nature à l’état brut dans la Baie de Somme

Précédent
Suivant

Faire un safari en pirogue, voir des phoques… qui penserait à la France ? Et pourtant ! La Baie de Somme fait partie des plus belles baies du Monde et ses activités à faire avec les kids y sont nombreuses. Deux ou trois jours suffisent pour voir ses stations de bord de mer avec ses cabines Belle Époque (Cayeux du Mer ou Crotoy) et ses paysages préservés aux airs de bout du monde. A seulement 2h30 de Paris, allez admirer lorsque la marée est au plus bas, ces immenses étendues de sable et tentez d’apercevoir (en faisant appel à un guide pour avoir plus de chance) des troupeaux de phoques : des images gravées à jamais dans les mémoires des petits ! A une vingtaine de minutes en voiture, le charmant village de Saint-Valéry-sur-Somme et ses toits en ardoise est à visiter absolument.

Profitez aussi d’être dans les environs pour faire une promenade vertigineuse vers les falaises de craies à Ault, magnifiquement sculptées par le vent, la mer et le temps. Une des plus grandes réserves ornithologiques se trouve à quelques kilomètres ! Le parc naturel du Marquenterre est une étape importante pour les oiseaux  migrateurs et trois itinéraires (pour petits ou grands marcheurs) sont balisés pour observer en famille la nature qui vole au-dessus de nous (des jumelles sont même prêtées pour être au plus près). Attention, il y a souvent beaucoup de vent, couvrez-vous ! 

Comment y aller : à 2h30 de Paris (par la A16) 

Combien de temps y rester pour profiter : un week-end suffit ! 

Où s’informer sur les activités : www.somme-tourisme.com

5. En chaussures de montagne dans le Cantal 

Petit randonneur en soif de grandeur ? On gagne de la hauteur dans le Cantal, cette région montagneuse aux grands espaces, idéale pour initier les petits à la rando ou se refaire une santé physique. Les kids gambadent sans problème dans les herbes hautes près de vous, et la faune et la flore y sont sublimes (marmottes, bouquetins …).

Mettez-les au défi de grimper les escaliers aménagés du versant du Puy Mary (30 à 40 minutes, certaines marches sont hautes mais des paliers permettent de respirer un coup et d’admirer la nature autour, avant de repartir ! ). La vue au sommet à 360° sur tous les sommets du volcan du Cantal et les sept vallées glaciaires est à couper le souffle. 

Précédent
Suivant

Le Cantal, c’est aussi la jungle ! Reposez-vous devant la beauté des gorges de La Jordanne pendant que les petits s’aventurent dans un des parcours faits pour eux en ponts de singes et échelles de cordes. Et bien sûr, on ne repart pas sans avoir goûté l’aligot et deux (ou trois) truffades (spécialité auvergnate faite de pommes de terre et tome de Cantal fondue, des lardons et des oignons). Cher Cantal, que ta montagne est belle et que mon ventre est rempli ! 

Comment y aller : depuis Paris, par la A71 jusqu’à Clermont-Ferrand. en train jusqu’à Aurillac. 

Combien de temps y rester pour profiter : une semaine 

Où s’informer sur les activités : www.salers-tourisme.fr

 

Texte –Marie-Gabrielle Graffin

Vous aimerez aussi...

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'une *